Blog Perla Negra BCN
Partagez:

La Belle de Jour ,Catherine Deneuve défend les Prostituées
Sexe et prostitution Mythes sur le sexe

La Belle de Jour ,Catherine Deneuve défend les Prostituées

lundi 16 décembre 2013
La polémique continue sur la prostitution après les Pyrénées, Catherine Deneuve est l'une de celles qu'a défendu le manifeste "Ne touchez pas ma pute"

La belle actrice française, Catherine Deneuve, l'actrice principale du film de Luis Buñuel "Belle de jour", où elle interprétait le rôle d'une femme réprimée et sophistiquée de classe aisée qui exerçait la prostitution quelques heures par jour, a, supposément, souscrit le manifeste contre le projet de loi qui veut sanctionner les clients des prostituées. La proposition socialiste du gouvernement de François Hollande, pourrait être légalisée avant la fin de l'année et elle affecterait directement les clients de la prostitution qui risqueront à être condamné à une amende de 1.500 euros et de 3.000 euros, s'ils récidivent.

La réaction à cette norme a été la voix a l'unisson de 343 célébrités françaises qui défendant la liberté de chercher et de se donner du plaisir physique en échange d'argent.

Si Deneuve avait réellement souscrit le manifeste elle n'aurait pas n'été pas la seule femme, d´autres comme l'aventurière Florence Arthaud , l'actrice et mannequin Mireille Darc , la chanteuse Chantal Goya ou l'actrice et chanteuse mythique Line Renaud l'ont aussi souscrit.

Ce que demande fondamentalement le manifeste c'est d'aborder le sujet de la prostitution sans des stéréotypes et sans idées préconçues. Il n'est pas positionné en faveur de la prostitution mais seulement en faveur du droit de payer pour les services sexuels d´une autre personne.

Le manifeste

Le controversé manifeste , qui a été filtré à la presse, est soutenu par des personnages de la culture et des médias français, comme Frédéric Beigbeder, Eric Zemmour ou Nicolas Bedos, il a provoqué un grand bruit depuis qu'il est parvenu a l'opinion publique il y a un mois à peu près. Dans le document ,ils ne mâchent pas leur mots et ils appellent les choses par leur nom, et si ce qu'ils défendent c'est "d'aller aux putes" ,alors, ils le mentionnent sans de grandes complications. Pour eux c'est un "droit inaliénable" le fait de payer pour les services sexuels d´une autre personne. Et c'est que le projet de loi socialiste n'a rien à voir avec le socialisme. Cette nouvelle tendance a commencé en Suède où les clients de prostituées ont commencé à être sanctionnés, mais : mais ils pensent que c'est la manière de faire disparaître les mafias ? Il semble erroné qu'en persécutant les clients, les mafias décideront de se retirer de cette activité lucrative, alors que c´estl'intention du gouvernement du président Hollande.

Comme déclarent les signataires, ils réclament une "liberté" de choisir de payer pour obtenir du sexe sans être pénalisé par cela.

"Nous considérons que chacun a le droit de vendre librement son corps, et même d'aimer cela. Et voilà pourquoi l´on repousse que les députés dictent des normes sur nos désirs et plaisirs ", Document qu´ils ont filtré au site web Causeur qui est au top des réseaux sociaux français ,depuis que tout a commencé.

Entre les signataires, il y a des personnages de la culture comme les écrivains Philippe Caubère et Benoît Duteurtre, en plus de quelques professionnels indépendants comme l'avocat Richard Malka (le défenseur de Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire Carlton) ou, l'humoriste Basile de Koch,le leader de l'opposition au mariage gay.

La prohibition et la persécution de celui qui paie pour les services d'une prostituée n'est plus que, selon les signataires, une approche à ce que dans un avenir peut être la prohibition de la prostitution.

La directrice de la revue Causeur, Elisabeth Levy, a dit que ceux qui souscrivent le document, un groupe hétérodoxe, défendent la liberté de payer ou non pour ces services sexuels ,et la liberté pour vendre leur propre corps s´ils le désirent . L'autre des objectifs serait d'ennuyer les féministes, selon Levy, avec une claire allusion à la campagne qui a été mis en place en octobre, par le groupe radical Femen.

Un vieux débat

La légalisation de la prostitution est le cible dans les tables de débat des gouvernements du monde entier,ceux ci ne réussissent pas à le faire convenablement. Ce n'est pas la solution de condamner à une amende celui qui veut payer pour des services sexuels d'un adulte. Les mafias ne se retireront pas de cette juteuse affaire , ils obligeront les filles à prostitué dans des lieux plus éloignés, avec des conséquences terribles au niveau de la sécurité. On doit mettre en relief que la lutte doit être contre le trafic d'êtres humains et sa sanction, par conséquent, les coups doivent être braqués beaucoup plus haut, vers les organisations de traites de femmes, qui ont des comptes bancaires dans tout le monde, un argent obtenu grâce a un marché illégal. Légalisons ce marche et nous verrons les resultats.


Probablement le projet de Hollande verra le jour à la fin de cette année, cela servira uniquement à recueillir de l'argent facile, surtout grâce aux récidivistes, mais les conséquences qui veulent le défendre seront en principe néfastes.
Texte antérieur
Lesbiennes, les partenaires de soins, Exhibitionnisme et Duplex. 3 Services et pratiques sexuelles Lesbiennes, les partenaires de soins, Exhibitionnisme et Duplex. 3 Services et pratiques sexuelles mardi 28 janvier 2014
Texte suivant
Au-delà de simple sexe. Services et pratiques sexuelles 2 Au-delà de simple sexe. Services et pratiques sexuelles 2 lundi 16 décembre 2013