Blog Perla Negra BCN
Partagez:

Sexe et Religion
Mythes sur le sexe

Sexe et Religion

jeudi 10 octobre 2013
En gros et tout en ayant l’esprit le plus ouvert, on pourrait dire que la religion tente de nous rendre meilleurs, en résumé, ne pas souhaiter aux autres ce que l’on ne veut pas pour soit même sans oublier son désir de contrôler l’être humain, mais il n’y a pas d’autres sujets aussi bizarrement traités dans la religion que celui du sexe. Pourquoi cette obsession de vouloir contrôler la vie sexuelle des personnes ?

1. L’Islam fondamentaliste : les martyrs seront récompensés avec soixante douze vierges.

Reconnaissons-le, c’est une incroyable tentation. Sur Internet, il est facile de tomber sur le texte d’un imam certifiant au nom de l’Islam que : « Mahomet a dit que la récompense est de quatre vingt mille serviteurs et soixante douze épouses, sous une coupole de perles, d’émeraudes et rubis ». Peut-être que le terme « épouses » est moins précis que « vierges », mais dans la religion islamique on considère que les futures épouses ont préservé leur virginité pour leur mari.

2. Judaïsme : ne pas avoir de contact avec son épouse durant la période de menstruation.

Une “niddah” dans la religion orthodoxe juive est une femme qui est dans sa période de menstruation ; selon la loi juive, l’époux doit être séparé de sa femme durant cette période. La Torah, le livre de parole juive équivalent à la bible pour les chrétiens et au Coran pour les musulmans, précise que le mari ne peut maintenir des relations sexuelles avec son épouse si cette dernière se trouve dans sa période menstruelle.

Cela ressemble à une recommandation de grand-mères pour éviter de tacher les draps parce qu’autrement on ne comprend pas qu’est-ce qu’un rabbin peut avoir à dire au sujet de ce que doit faire un couple durant cette période.

3. Islam: Mariages pour le week-end pour avoir des relations sexuelles.

Le sexe en dehors du mariage est interdit par la loi en Iran, mais l’Islam propose une alternative très ingénieuse. Sigheh est la tradition du mariage temporaire et la seule chose que l’on demande est un permis pour la période de la relation (les deux parties s’engagent pour une relation sur une période déterminée). Une dote est très souvent prévue pour la femme.

Ces mariages et divorces express, peuvent être signés pour une durée de cinq minutes ou quatre vingt dix neufs ans, et très souvent il n’est même pas inscrit au registre comme tel. Dans le monde islamique, c’est une manière de légaliser les relations sexuelles avant le mariage.

Le progrès pourrait être de changer la phrase “jusqu’à ce que la mort nous sépare” par “jusqu’à ce qu’on décide que poursuivre notre relation n’est plus une bonne idée » ?

4. Paganisme: masturbations en groupe pour que les récoltes soient meilleures

Je n’ai jamais entendu une proposition aussi bizarre afin que l’acte de se toucher ne soit pas considéré comme un acte sexuel. D’anciens groupes païens au Moyen Orient célèbrent des cérémonies sexuelles afin que les récoltes soient meilleures. Une des pratiques les plus saluées était la masturbation en groupe. Tout le monde devait alors atteindre l’orgasme en même temps. Pouvez-vous imaginer synchroniser tout un groupe pour un tel exercice ? Cet orgasme massif était une manière d’honorer le dieu de la fertilité et préparer la terre pour les suivantes semailles.

5. Wicca: le sexe comme grand rituel

Basiquement, le sexe pour les Wiccans est le grand rituel. Pour fraterniser, le grand prêtre a des relations sexuelles avec toutes les prêtresses et devant la communauté. « Voyons ne soyez pas scandalisé, c’est juste une façon de prier ».

6 . Islamisme: Être infidèle est pire qu’un assassinat

Selon les religieux musulmans, il n’y a rien que Dieu haïsse autant que l’adultère. « Est-il vrai qu’il est plus grave d’être infidèle que d’assassiner une personne ? » Apparemment, Dieu prend très au sérieux le thème de l’adultère.

7. Catholicisme: Avoir des relations sexuelles avec son épouse peut être considéré comme un adultère selon l’intention.

Le pape Jean Paul II poussa les maris à ne pas commettre d’adultère en pratiquant le sexe avec leurs femmes dans le simple but d’obtenir du plaisir et assouvir leurs instincts. On ne peut pas espérer de l’Eglise Catholique, en général, ni de Jean Paul II, en particulier, une apologie du sexe comme manière d’unir les couples, comme l’exaltation des plaisirs physiques, mais delà à dire que pratiquer le sexe avec sa femme est un adultère, c’est dépasser la limite.

8. Islamisme: Ne pas maintenir de relations sexuelles durant un mois.

Durant le mois du Ramadan, les musulmans ne peuvent pas avoir de relations sexuelles, car c’est le moment d’entretenir sa foi, l’humilité et la spiritualité. Durant ce mois, il n’est pas possible d’avoir de relations sexuelles entre le lever et le coucher du soleil. La masturbation non plus n’est pas autorisée, et si une personne ne respecte pas cette règle, elle doit payer une amende, appelée « kafarra ». Est-ce que les autorités religieuses encaissent beaucoup d’argent durant ce mois ?

9. Catholicisme: la masturbation pousse à commettre la moitié des péchés capitaux

“La masturbation contribue a l’orgueil, l’avarice, la gourmandise sexuelle et cela mène à la paresse », ni plus ni moins, plus de la moitié des sept péchés capitaux. Cette affirmation fût publiée par Jesse Crowley sur internet, L’effet du porno, où l’on peut trouver des conseils pour la vie sexuelle. Si vous suivez ces conseils concernant la vie sexuelle, vous devrez bientôt suivre des conseils pour sortir de l’asile de fou.

10. Judaïsme: le sexe est un “mitzvah” et un élan maléfique.

Mitzvah signifie commandement, c’est pourquoi ce point résulte spécialement conflictuel vu que pour les juifs le sexe est d’un côté un commandement et d’un autre côté quelque chose de diabolique. Alors, a quoi devons nous nous en tenir ? Et bien c’est clair, si nous le souhaitons nous dirons que c’est « mitzvah » et sinon, nous nous fâcherons et proclamerons que c’est une proposition maléfiques.

11. Judaïsme: Ne pas pratiquer de sexe durant la journée de Yom Kippour.

C’est un des jours les plus importants dans la religion juive, un jour durant lequel on prie et on se repent. Vu que l’on se repent sincèrement, nous ne pouvons nous laver ni avoir de relations sexuelles, ce doit être parce qu’ils pensent que certaines choses sont contraires à d’autres, ou que l’on ne peut pas les faire le même jour. Ne serait-il pas possible de se repentir sincèrement, puis ensuite le fêter avec du sexe et ensuite se doucher ?

Cela s’oppose à la période du Noël catholique, durant laquelle tout est fête et joie, à partir du vingt cinq décembre jusqu’au six janvier. Je ne peux pas imaginer que durant toute cette période nous ne puissions pas avoir de relations sexuelles ni même nous laver.

En conclusion, les religions souhaitent gérer la vie sexuelle des personnes. Un problème se pose. Notre corps, que ce soit celui de l’homme comme celui de la femme, a été créé par Dieu. Alors est-ce péché que de dire que le Dieu suprême s’est trompé quant au sexe et que nous devons le réprimer et l’extirper.

Texte antérieur
Des célébrités qui sont accro au Sexe Des célébrités qui sont accro au Sexe mardi 15 octobre 2013
Texte suivant
Aujourd'hui, nous allons vous présenter Dina, Escort égyptienne de 24 ans aux mensurations « pharaoniques » de 90-60-90. Aujourd'hui, nous allons vous présenter Dina, Escort égyptienne de 24 ans aux mensurations « pharaoniques » de 90-60-90. jeudi 10 octobre 2013